2019, l’année des grands projets !

Des toitures de particuliers, de la ville de Privas et du département de l’Ardèche vont permettre le déploiement d’une puissance de presque 390kWc!

Petite revue des (grands!) projets inclus dans la « grappe » et des avancées.

Mais avant tout, rappel des épisodes précédents :

Jusqu’en 2018, OPE, c’était 7 installations solaires et une puissance de production de l’ordre de 60kWc.

En 2018, OPE se positionne sur l’appel à projets de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et constitue un rassemblement de plusieurs projets solaires, une grappe de projets, afin de développer le photovoltaïque en toiture plus largement.

Le collège de gestion se met en quête de toitures disponibles et valorisables. Les bâtiments du département de l’Ardèche, de la ville de Privas ainsi que des particuliers sont mobilisés.

L’ensemble sur lequel des accords sont trouvés représente un potentiel de presque 400kWc ! Le dossier est présenté à la Région et la candidature d’OPE est retenue. A la clé un soutien financier d’un montant maximal de 118 531€, soit 30%, de l’investissement.

Avril 2019, les premiers panneaux sont visibles sur les toits et les premiers raccordements au réseau ont déjà eu lieu
  • Sur une maison individuelle : chez Mme & M Pasquier – Beaurel à Coux
    8,54 kWc sur 48 m²
    installation en sur-imposition
    16/04/19, raccordée au réseau! Voir la fiche de présentation du projet
  • Sur une maison individuelle : chez Mme & M Basset – Flament à St Priest
    9 kWc sur 48 m²
    installation en sur-imposition
    Mise en service possible en automne 2020
  • Sur le collège Bernard de Ventadour, bâtiment du département à Privas
    99 kWc sur 571 m²
    installation en sur-imposition
    Mise en service automne 2019
Eté 2019, ça ne chôme pas!
  • Sur le Pôle de Bésignole (ancien IUFM), bâtiment du département à Privas
    36kWc sur 200 m²
    installation sur-imposition
    05/08/19 raccordée au réseau! Voir la fiche de présentation du projet
  • Sur les archives départementales de l’Ardèche, bâtiment du département à Privas
    36kWc sur 260 m²
    Toit terrasse
    installation sur châssis autoporteur
    Mise en service automne 2019
  • Sur la bibliothèque départementale de prêt, bâtiment du département à Veyras
    99 kWc sur 550 m²
    Toiture en bac aluminium
    Installation en sur-imposition
    Mise en service automne 2019
  • Sur l’école Clotilde Habozit, bâtiment de la ville de Privas
    99 kWc sur 1000 m²
    Toit terrasse
    installation sur châssis autoporteur
    Mise en service automne 2019
Projets réalisés avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Notre société rejoint le mouvement national « Energie Partagée »

Ouvèze Payre Energie cherche des alliés pour développer et consolider son activité dans le respect de ses valeurs. Il y a bien sûr, nos consœurs locales, les autres structures citoyennes de développement des énergies renouvelables. Cela permet notamment de partager les expériences, d’échanger sur les besoins, voir de se faire mieux entendre auprès des autres interlocuteurs locaux.

Mais comment répondre à d’autres questions, plus large et qui nous dépassent? Où trouver des informations sur les perspectives des énergies renouvelables au national? Où se former? Comment faire poids sur des questions aussi concrètes et actuelles que « nous avons du mal à trouver une assurance pour nos installations photovoltaïques à un tarif raisonnable ».

Alors, cette année, le collège de gestion a fait le choix d’adhérer au réseau d’Energie Partagée, association qui investi et soutien le développement de projets d’énergies renouvelables citoyennes. Une structure à laquelle beaucoup de nos consœurs ont adhéré, qui partage des informations, des retour d’expériences…et qui, forte du nombre de ces adhérents, a négocié avec une assurance, au niveau national, le type de contrat et le tarif de prise en charge des risques pour les installations solaires citoyennes.

Encore et toujours, le choix du local

Depuis le début, et nous persistons dans cette voie, OPE a fait le choix, pour ses installations, de matériel de qualité et autant que possible fabriqué en France, posé par des entreprises locales.

Aujourd’hui, nous vous proposons un bref tour d’horizon de nos installateurs :

Sol 7 Energies, siège social à Privas. Cette société a soutenu le projet d’OPE et s’est impliquée dès le début. La toiture de leur locaux porte la toute première centrale photovoltaïque de notre société. Elle s’occupe, pour nous, des centrales solaires dont la puissance ne dépasse 9kWc. Pour en savoir plus : Sol7energie.fr

Hélioscop, siège social à Livron s/Drôme. Cette société travaille sur la Drôme et l’Ardèche. Très investie localement, elle s’occupe, notamment, de l’installation de la centrale solaire (36kWc) sur le pôle de Bésignole à Privas. Pour en savoir plus : Hélioscop.fr

Watt&Home, siège social à Grenoble. Nous avons eu à faire avec l’agence de Tullins en Isère. Cette société s’occupe, notamment, de l’installation de la centrale solaire (99 kWc) sur le collège Bernard de Ventadour à Privas. Pour en savoir plus : Wattethome .fr

« ouvèze Payre Energies veut passer à la vitesse supérieure », Dauphiné Libéré- Avril 2019

Avec 2 errata cependant:

  • OPE n’envisage pas pour le moment de redistribution car aujourd’hui les montants sont encore un peu petit au vue de la gestion que cela entrainerait (comme discuté lors de l’Assemblée Générale de 2019)
  • OPE n’envisage pas de développer d’autres énergies renouvelables dans l’immédiat, d’autant que les sociétaires souhaitent prendre le temps d’étudier la question (cf résultat des ateliers AG 2019)

le 8 mars, une soirée pour les sociétaires d’Ouvèze Payre Energie

Qui parle sème. Qui écoute récolte

ça phosphore!

La soirée du vendredi 8 mars a été bien occupée pour les 28 sociétaires présents à l’assemblée générale d’Ouvèze Payre Energies (OPE). Le collège de gestion souhaitait pour cette session, non seulement partager les avancées des projets, mais aussi consulter les associés sur leurs ambitions pour leur société.

Cela a donc commencé avec un atelier en petites tablées pour imaginer le futur pour les 5 prochaines années. Que désirons-nous pour OPE? Que ne voulons-nous pas? Quelles sont les craintes? Les espoirs? Deux thèmes ont pu être abordés :

  • OPE doit-elle développer des énergies renouvelables autre que l’électricité photovoltaïque ?
  • OPE doit-elle développer des d’actions tournées vers les économies d’énergies ?

Ce temps de réflexion a été lancé autour de phrases clivantes permettant de réagir. Ont été évoqués : les problèmes (quelles sont les interrogations ? les limites ? les craintes…), puis les solutions dans un monde idéal (il n’y pas de limite à notre imaginaire !) et enfin les solutions concrètes qui pourraient être envisagées.

Thème 1 :Le développement d’autres énergies renouvelables

Les résultats bruts :

Conclusion 1 : quelques éléments auxquels le collège de gestion devrait prêter attention

La tendance générale s’oriente vers une diversification prudente afin de s’assurer que le développement d’OPE ne se fasse pas en contradiction avec les valeurs des sociétaires. Notamment sur le développement soutenable (écologiquement et socialement ) aux différentes échelles (du local à l’international).

L’étude est l’outil proposé le plus souvent afin de mieux connaître les intérêts, les impacts, les concurrence d’usages… d’un tel développement local.

Trouver des partenaires ou des structures en capacité de soutenir le travail des bénévoles sur cette question est une autre perspective.

Thème 2: La mise en œuvre d’action de promotion des économies d’énergie

Les résultats bruts :

Conclusion 2: quelques éléments auxquels le collège de gestion devrait prêter attention

Un consensus se dégage de la discussion du groupe sur le fait qu’il n’appartient pas à OPE de mettre en œuvre des actions dans le domaine des économies d’énergie car il existe de nombreuses organisations qui en sont chargées (ADEME, ALEC07,…) et que ce n’est pas la vocation d’une SAS de conduire des actions militantes visant à des changements de comportement des usagers.